Internet et les intermédiaires du marché du travail

Carole Tuchszirer et moi avons réalisé en 2004-2005 une étude sur « Internet et les intermédiaires du marché du travail » qui a bénéficié d’un financement de l’ANPE. Le rapport final a été remis en juin dernier mais a jusque là été soumis à embargo. Nous venons d’obtenir l’autorisation de diffuser notre travail.

NB : billet initialement publié sur www.surlemploi.com.

Cette étude est fondée sur une série d’entretiens semi-directifs d’une à deux heures qui ont été menés avec différents types d’acteurs :

  • des intermédiaires institutionnels (ANPE et Apec),
  • des cabinets de recrutement,
  • des entreprises d’intérim,
  • des agences de communication en ressources humaines,
  • et, bien sûr, un large panel de sites emploi, généralistes et spécialisés.

Ces entretiens ont été réalisés en deux phases : la première entre avril et juin 2004, la seconde entre décembre 2004 et avril 2005. Le rapport a donc été remis en juin mais nous avons profité de l’été pour faire quelques mises à jour et tenir compte des différents retours que les acteurs rencontrés ont bien voulu nous faire.

Nous tenons d’ailleurs à remercier vivement les nombreuses personnes qui nous ont consacré de leur temps non seulement pour répondre à nos questions mais aussi pour lire notre prose et réagir de manière très constructive.

A ce propos, nous invitons tout lecteur à nous faire part de ses remarques et/ou critiques. Les travaux sur ce thème sont encore très rares en sciences sociales et il est bien difficile d’analyser un champ en constante transformation. Nous sommes sans doute passés à côté de problématiques importantes. N’hésitez pas à nous les signaler.

Le rapport est assez long et dense mais les lecteurs connaissant bien le sujet peuvent éventuellement, après l’introduction, passer directement à la dernière partie, qui est la plus générale. Nous promettons de publier un résumé et des articles de synthèse dès que possible !

Rapport au format PDF (610 ko) (mise à jour : version 1.2)

Mise à jour : synthèse disponible

10 commentaires »

  1. […] Chose promise… chose due. Voici enfin la synthèse de l’étude sur Internet et les intermédiaires du marché du travail que nous avons diffusée début octobre. L’essentiel est dit en 6 pages (sauf sur la presse et les agences de communication RH), mais c’est plutôt dense. Je consacrerai un prochain billet aux tendances actuelles du “e-recrutement”, ce qui me permettra de mettre à jour certaines analyses développées dans le rapport remis avant l’été. A suivre donc…Télécharger la synthèse au format PDF (56 ko) […]

  2. […] En début de semaine, j’ai répondu aux questions du site FocusRH sur la base de l’étude réalisée il y a quelque temps avec Carole Tuchszirer sur “Internet et les intermédiaires du marché du travail“. L’interview, titrée “Le e-recrutement doit trouver un meilleur équilibre entre bruit et transparence”, est disponible ici. Vous pouvez également la consulter ci-après. […]

  3. […] D’abord, lorsqu’on vient d’achever une étude sur “Internet et les intermédiaires du marché du travail” (pub !), on ne peut qu’être intéressé par ces modèles qui introduisent non seulement la catégorie d’intermédiaire en cooptation mais formalisent également l’activité… d’intermédiaire amateur. Avec tous ces nouveaux intermédiaires, les acteurs traditionnels, et en particulier les cabinets de recrutement, ne risquent-ils pas de se trouver mis à mal ? Apparemment non, à en croire les témoignages des cabinets utilisateurs de Jobmeeters et de Viaduc lors de la convention e-RH. En gros, les intermédiaires amateurs assureraient le travail traditionnellement aux chargés de recherche, c’est-à-dire aux “petites mains” des cabinets qui se voient confié le travail souvent ingrat d’investigation de premier niveau. A voir, mais je suis porté à penser que cela renforcera effectivement la nécessité, déjà soulignée dans notre étude, de réaffecter à l’évaluation et au conseil les gains de productivité dégagés grâce à Internet dans l’activité de sourcing. […]

  4. […] Pour tenter de mettre cela en perspective, faisons un petit détour par la typologie des formes d’intermédiation que nous avions proposée dans notre rapport. Celle-ci distinguait trois modèles “purs” s’ordonnant selon deux conceptions a priori opposées de la fonction d’intermédiaire. […]

  5. […] Carole et moi avons remis l'année dernière une étude sur le thème "Internet et les intermédiaires du marché du travail". Celle-ci a en autres été diffusée sur le blog e-recrutement, ainsi qu'une première synthèse assez dense. Voici aujourd'hui un papier rédigé pour La lettre de l'IRES, beaucoup plus "grand public" et sans doute plus accessible à ceux qui découvrent le sujet. C'est ici que cela se télécharge au format pdf. […]

  6. Pierre CANNET said

    Bonjour,

    Trés intéressé par vos travaux et par la relation que vous en avez donné sur Focus RH, j’aurais échanger avec vous trois ans aprés sur les nouvelles pratiques de recrutement. L’actualité récente a trés certainement modifié (en + en -…) la corrélation bruit / transparence que vous évoquiez.

    Parlons nous si vous le voulez

    Pierre CANNET

  7. Jasmin said

    Bonjour,
    Aucun des liens inclus dans votre billet ne marche. L’étude serait-elle encore disponible pour téléchargement?
    Merci.

  8. Bonjour Jasmin,

    C’est réparé !

  9. bonjour, s’il n’y avait pas tant de chômeurs d’une part et de milliers de candidats recherchant une réorientation professionnelle d’autre part, tous ces sites innombrables invitant a enregistrer gratuitement leurs CV; ces sites feraient faillites. Ces sites,sous le couvert sois disant social vivent sur la bète
    des sans emplois car a chaque visite du site, les multiples clics font passer la
    PUB et s’ensuit des commissionnements à tout va. De même les entrepreneurs recherchant un salarié doivent « payer » pour chaque CV consultable sans aucune garantie de fiabilité du poste livré en retour. Bien souvent ces CV sont « bidons » voir « obsolette » Cela fait plusieurs mois que je
    cherche à recruter et j’en ai fait l’expérience.
    Cette situation à dénoncer ne fait pas le bonheur des sans emploi.
    je dois trouver un autre moyen pour recruter
    cordialement

  10. Ces messages me font penser aux galères que j’avais quand je recherchais un emploi. J’ai trouvé assez rapidement en passant par des sites d’emploi en ligne. Au début c’était assez long car je devais m’inscrire et renseigner beaucoup d’informations et j’ai pensé à une autre solution : la candidature spontanée. J’ai eu quelques retours des entreprises et quelques entretiens d’embauche. Mais voulant vraiment un emploi particulier, j’ai trouvé mon bonheur sur http://explorajob.fr en quelques jours. Le principe est simple et je vous conseille d’utiliser ces sites si vous voulez trouver un emploi rapidement.

    J’espère que mon témoignage vous aidera!

    Bonne journée

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :