Un moteur de recherche… d’annonces discriminatoires (maj)

FocusRH publie aujourd'hui un article intéressant sur l'utilisation d'un moteur pour identifier sur les job boards (déf.) ou les sites carrières (déf.) les offres d'emploi ne respectant pas la législation française parce que présentant des libellés discriminatoires.

Le produit dont il est question est en cours de finalisation : la version alpha est prévu pour la rentrée 2006 et la 1.0 pour début 2007. Autant dire qu'il est bien difficile de se forger une opinion et qu'il convient d'être très prudent sur les taux de reconnaissance annoncés (qui de toute façon se situent dans une fourchette très large). Quoi qu'il en soit le projet de Verticrawl, qui édite par ailleurs, le "moteur de recherche d'emploi" (déf.) 123emploi, est vraiment intéressant.

Mise en jour en fin de billet suite à un échange avec le fondateur de Verticrawl.

Dans le cadre des réunions régulières des signataires de la charte Net-Emploi, les sites "épinglés" pour avoir publié des annonces à caractère discriminatoire mettent généralement en avant le fait qu'ils n'ont pas les moyens humains de contrôler "manuellement" leurs offres. Un argument qui se discute pour certains grands job boards qui préfèrent visiblement investir dans des armadas de commerciaux, mais en tout cas un argument qui pourrait faire long feu si les solutions automatisées s'avéraient efficaces.

Lors de l'enquête menée l'année dernière avec Carole Tuchszirer, un certain nombre d'acteurs nous avaient déclaré avoir testé de telles solutions avec pour résultat des taux de reconnaissance trop faibles. Il sera donc intéressant de voir si la technologie développée par Verticrawl permet un progrès significatif à ce niveau.

Plus généralement, l'utilisation d'un moteur de recherche à des fins d'observation des offres d'emploi mises en ligne est un sujet qui me tient particulièrement à coeur. Avec Internet, on n'a jamais disposé potentiellement d'autant d'informations exploitables sur les tendances du marché du travail, et il est vraiment dommage que l'on se contente de publier quelques index globaux essentiellement à des fins de communication. Il y aurait tellement plus intéressant à faire en termes de recherche. On pourrait en particulier étudier finement l'évolution de la structure des offres par profession, secteur, localisation etc..

A quand un observatoire de l'emploi sur Internet indépendant et utilisant ce type de technologie pour exploiter l'information extraordinairement riche que représente les offres d'emploi publiées sur Internet ?

Mise à jour 05/05/06 :

Suite à ce billet, Jean-François Lhuisset (fondateur de Verticrawl) m'a fait part de ses commentaires par email. Il m'a en particulier donné une information intéressante: une partie de la solution proposée par Verticrawl vient d'être implémentée sur le "moteur de recherche d'emploi" 123emploi. Il s'agit du repérage des offres d'emploi non libellées en français (qui ne sont pas légales, rappelons-le).

Très concrètement, le lieu correspondant à l'offre est comparé à la langue, et l'offre est modérée si une offre pour un poste basé en France n'est pas libellée en français (hors intitulé de la fonction). Voici par exemple ce qui s'affiche pour une offre en anglais :

Dans la page expliquant sa politique de modération, le "moteur de recherche d'emploi" semble sous-entendre que cette politique pourrait à terme s'étendre aux différents types de libellés discriminatoires.

En complèment de l'utilisation de la solution automatisée développée par Verticrawl, un formulaire permettant aux internautes de signaler un contenu abusif a été mis en place.

Contrairement à la plupart des autres agrégateurs d'offres d'emploi (déf.), 123emploi s'intéresse à la légalité du contenu qu'il relaie. Voici un extrait très clair de ce point de vue :

"Pour 123emploi.com Moteur de Recherche Offre d'Emploi, la modération de contenu, et particulièrement en matière de discrimination au recrutement, est un thème important. En effet, notre activité internet peut être confrontée à la diffusion de contenus abusifs. Nous ne souhaitons pas être associés à ces démarches."

A mettre en parallèle avec le discours que nous avait tenu un autre acteur dans le cadre de notre étude (citation p. 96 du rapport final) :

"Les grands groupes ne vont pas re-saisir l’intégralité des annonces puisqu’ils les ont déjà mises sur leurs sites ; ils vont juste rentrer les mots-clefs pour la référencer chez nous. C’est pour cette raison que nous ne faisons pas partie de la charte Net-emploi de l’ANPE, parce que […], dans ce cas, nous ne vérifions pas leurs annonces puisque ce sont eux qui les publient. On fait les Guides Michelin, les Google de l’Internet, spécialisés sur l’emploi. On dit seulement où elles se trouvent. On ne peut pas en être garants."

Publicités

2 commentaires »

  1. Surement utile pour les grands jobboards qui sont capables d’avoir jusqu’à 220 commerciaux tout en ayant sur certaine recherche plus de 40% en anglais !!

  2. Jacques, vous allez sûrement être intéressé par la mise à jour du billet, qui aborde directement le problème que vous mentionnez.

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :