Jobster fait revivre le concept Tchooze (maj)

Vous vous souvenez peut-être de Tchooze, le site lancé en France en avril 2000 pour recueillir les opinions des salariés ou ex-salariés sur leurs entreprises. Si ce n’est pas le cas, faîtes-vous éventuellement une piqûre de rappel avec cet article du JDN. Ce site a été racheté début 2002 par Mediasystem, officiellement pour établir « un dialogue durable et permanent entre l’entreprise et ses futurs candidats et salariés » (voir le JDN de l’époque), officieusement pour faire disparaître les commentaires désobligeants publiés par les internautes sur un gros client de cette agence de communication RH (déf.). Une chose est sûre : suite au rachat, l’ensemble des témoignages laissés durant deux ans a disparu, puis le concept de « médiation » mis en avant par l’agence au moment de l’opération a connu le même sort, Tchooze se muant en une simple bannière commerciale pour un bouquet de services pour le sourcing et la gestion de la relation candidats.

D’une certaine manière, les quelques blogs mis en place ces derniers mois par certaines entreprises pour dialoguer avec leur futurs candidats et soigner leur « image employeur » (Century 21, Casino, Ippon…) remettent au goût du jour le discours de Mediasystem au moment du rachat de Tchooze. Avec, on l’espère davantage de pérennité. Ce n’est a priori pas évident : le blog Century 21 , un des premiers du genre, n’a été actif que trois petites semaines. Mais, puisque même la police nationale s’y est mise, force est d’y croire.

Pour autant, il faut rappeler que le succès de la version initiale Tchooze venait du caractère indépendant de la plate-forme qui lui permettait à la fois d’apparaître comme neutre (et non comme un espace contrôlé par l’employeur lui-même) et de centraliser les témoignages et l’audience. Hé bien, figurez-vous que Jobster vient de remettre cette idée au goût du jour.

Il faudra un jour que j’écrive un billet approfondi sur Jobster, hydre américain aux multiples têtes qui cherche notamment à marier agrégation d’offres d’emploi (déf.) et mobilisation des réseaux interpersonnels. Mais encore faudrait-il que le modèle se stabilise un peu… et, visiblement, ce n’est pas encore pour aujourd’hui.

Une nouvelle version du site a en effet été mise en ligne hier. Elle met très fortement en avant une nouvelle fonctionalité, qui a les honneurs du WSJ : la possibilité offertes aux inscrits de donner leur avis sur leurs employeurs ou ex-employeurs. Le concept est donc très proche de feu Tchooze en France, mais avec quelques nouveaux éléments à la mode comme les tags et les formalisation des liens sociaux entre inscrits. Par ailleurs, l’intégration avec les autres services de Jobster est assez poussée : suite à une recherche sur l’agrégateur, sont non seulement indiqués les emplois susceptibles de faire l’objet d’une procédure de cooptation, mais également les employeurs pour lesquels des avis sont donnés. Jobster pousse donc assez loin la logique visant à utiliser des processus sociaux formalisés via sa plate-forme pour réduire l’incomplétude de l’information sur le marché du travail, tant côté employeurs que côté candidats.

Bien sûr, Jason Goldberg, le patron de Jobster, met fortement l’accent sur les enjeux pour les entreprises quant à leur « marque employeur ». Reste à savoir si l’idée sera mieux accueillie qu’il y a quelques années en France. En tout cas, une chose est sûr, c’est souvent dans les vieux pots que l’on mitonne les « révolutionnaires avancées web 2.0 »😉

Mise à jour 19 /07 :

Le succès de Jobster auprès des investisseurs ne laisse pas d’étonner. Jason Goldberg vient d’annoncer une nouvelle levée record (18 millions de dollars), qui porte à la somme impressionnante de 50 millions de dollars le montant des fonds collectés depuis deux ans. Preuve que le modèle est pris très au sérieux aux Etats-Unis et qu’il mérite qu’on y porte attention.

Au passage, voici un extrait intéressant du billet de Jason Goldberg à propos du nouveau service lancé il y a quelques jours :

« of course, we also just launched the new jobster.com, which in just a few days time is already starting to have a nice impact on the way people go beyond traditional job search, and instead experience a whole new « job find, » career community — through a mix of search, social networking, referrals, user generated content, tags, and other new technologies. some have gone so far to call it « myspace for the workplace. » hah! i just say it sure is fun to watch your users create the site. gone are the days of pre-packaged programming. the new model is bottoms up and organic. gone are the days of static listings and resumes. the new model is dynamic and social. »

La référence à l’arsenal « web 2.0 » est très marquée, mais l’accent mis sur le terme « communauté » et la reprise de l’expression « myspace for the workplace » me semble assez significatifs de l’orientation donnée. En France, dans un registre un peu différent, cela me rappelle l’iniative Blogemploi de Cadresonline, en plus encadré et orienté « image employeur » bien sûr. Nouveau Jobster = Tchooze + Blogemploi ? Décidemment, ils n’inventent rien de l’autre côté de l’Atlantique🙂

8 commentaires »

  1. Excellent billet Yannick. Analyse très pertinente. J’ai cherché la fonction trackback de ton blog pour t’avertir de mes commentaires sur ton Post … sans succès. D’ou ce commentaire. A très bientot et encore merci pour ce decryptage.

  2. J’ai juste une remarque : ne pas confondre jobster et jobster.com …

  3. Mohamed > je ne parle bien sûr que de Jobster.com et j’ai bien conscience qu’il ne s’agit que d’un aspect de l’activité de cet acteur (d’ailleurs, je le dis, il me semble).

    PS : j’ai laissé un commentaire sous votre billet.

  4. Oui oui tout à fait (je vous renouvèle mes excuses dailleurs !).

    Pour le « un aspect de l’activité », je le concède … mais j’aurais presque tendance à dire que cela n’a en réalité rien à voir avec leur activité (en tout cas aujourd’hui) puisqu’ils … ne le vendent pas (je sais, c’est très terre à terre comme raisonnement :))

  5. Mohamed > Certes, ils ne le vendent pas mais cela génère de l’audience et c’est habilement connecté à des services qu’ils vendent et qui bénéficient de cette audience. Pour moi, c’est bien plus qu’une vitrine, c’est une partie essentielle du modèle. Comme je l’ai dit dans le billet, le modèle en question est complexe et il mériterait vraiment une analyse approfondie. Malheureusement, le temps me manque actuellement pour écrire sur le sujet, mais je vous lirais avec plaisir si vous vous y atteliez😉

  6. […] J’ai l’impression de voir fleurir en ce moment les commentaires (chez Pierre Polycarpe, chez Yannick Fondeur, chez Jacques Froissant, chez Bertrand Duperrin) sur le nouveau Front office de Jobster qui est passé en ligne la mois dernier après une gestation relativement courte dans le “Jobster Labs” sous le nom de projet “AT”. […]

  7. yoho said

    Bonjour, après avoir fait un tour par tchooze.com puis avoir lu votre billet. J’ai effectivement la confirmation de ce que je pensais à propos de la quasi-fermeture de ce site. C’est bien dommage que les intérêts commerciaux prévalent dans tous les cas…

    Bref, ceci pour dire que j’ai bien l’impression qu’il est arrivé à « Jobster » la même chose qu’à « Tchooze » : je ne trouve pas de profils d’entreprises décrites par les employés ou les ex-employés. Ou alors je ne navigue pas bien dans leur site…

    Vous qui semblez bien connaître ce dernier, pourriez-vous me dire ce qu’il est advenu de ce que vous décrivez dans ce billet ? Merci.

  8. Bonjour Yoho,

    C’est effectivement un problème de navigation😉
    Si vous n’êtes pas inscrit, sur la page d’accueil de Jobster, cliquez sur un des profils mis en avant et ensuite sur le lien vers son employeur.

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :