FlipDog, le vrai-faux agrégateur de Monster

J’avais évoqué le sujet à l’occasion du rapprochement entre Cadremploi et Keljob (voir la fin de ce billet) : aux Etats-Unis, Monster semblait depuis quelque temps vouloir réactiver FlipDog, un des tout premiers agrégateurs d’offres d’emploi (déf.), qu’il avait racheté en 2001 puis fermé pour protéger son activité de publication payante d’annonces emploi.

Face à la montée en puissance d’Indeed, SimplyHired et consorts, d’autres job boards (déf.) ont tenté ces derniers mois d’intégrer des services d’agrégation (souvent en partenariat avec ces nouveaux acteurs, d’ailleurs), tout préservant pour leurs revenus via une meilleure visibilité des offres payantes. Il n’était donc pas inconcevable que Monster fasse de même avec FlipDog.

Mais ce n’est apparemment pas l’option choisie.

Certes, avec son double champ de recherche mots-clés / localisation, le nouveau FlipDog (actuellement en bêta) ressemble furieusement à un agrégateur. Plus précisément à un agrégateur mâtiné d’un classement par catégories « à la Craiglist« . D’ailleurs, comme sur le fameux site d’annonces classées, la dimension locale est fortement mise en avant (classement par ville) et les url des différentes catégories sont particulièrement bien adaptées au référencement par les moteurs de recherche.

Par exemple, l’url correspondant aux emplois dans la finance basés à Houston contient les trois mots-clés essentiels : jobs, Houston et finance (http://www.flipdog.com/jobs/houston/finance/).

ll est intéressant de rapprocher cela de ce que Thibault Gemignani disait de Cmonjob il y a quelque temps, sur FocusRH.

« (…) Cmonjob.fr est un site très particulier. Il s’inspire des sites de listing américains comme Craiglist ou eBay. Très simple, il affiche, dès la première page, la liste des métiers recherchés. En un clic, le candidat trouve son job. On se libère ici du moteur de recherche traditionnel très utilisé par les sites emploi classiques.
Ces nouveaux modèles permettent un excellent référencement et répondent parfaitement aux attentes des employés. »

Mais en l’état actuel des choses, le nouveau FlipDog est un agrégateur qui n’indexe que… la base de Monster ! Toutes les requêtes aboutissent irrémédiablement à des offres publiées sur le job board (je suis preneur d’éventuels contre-exemples si vous en avez, pour le moment je n’en ai trouvé aucun).

Pourquoi donc Monster crée-t-il un « vrai-faux » agrégateur ? J’y vois personnellement quatre explications :

  • pour améliorer la qualité du référencement de ses offres sur les moteurs de recherche généralistes (les requêtes directes des candidats sur ces derniers sont très nombreuses),
  • pour offrir aux candidats de nouvelles possibilités de recherches qui, à en croire le succès des « vrais » agrégateurs et de Craiglist, ont le vent en poupe,
  • pour donner aux internautes l’impression qu’ils trouvent sur FlipDog le même type de contenu que sur ces sites,
  • et…(?) pour se préparer à intégrer in fine un « vrai » service d’agrégation si l’évolution du marché des médias de recrutement Internet pousse le leader mondial à le faire.

5 commentaires »

  1. thomas delorme said

    Je dirais … 4 … et d’autres l’ecrivent mieux que moi :

    http://www.cheezhead.com/2006/07/24/monster-flipdog-job-aggregation/

  2. Ca me semble assez probable, en effet. C’est pour cela que j’ai pris le soin de préciser qu’« en l’état actuel des choses, le nouveau FlipDog est un agrégateur qui n’indexe que… la base de Monster »… et que j’ai mentionné cette 4ème explication à titre d’hypothèse.

    Ceci dit, je pense que le ton du billet de Cheesman est en partie lié au fait qu’il n’avait pas pris ce type de précaution quand il a écrit que Monster mettait en place un agrégateur d’offres d’emploi : son billet initial est vraiment lapidaire et donne l’impression d’avoir été rédigé avant d’avoir essayé d’interroger la base d’offres de FlipDog😉

  3. Bien vu mais … je crois quand même qu’il a raison. Et puis … j’ai beaucoup d’indulgence pour les gens qui écrivent avant de penser🙂

  4. Je pense aussi qu’il a certainement raison. Mais j’aimerais quand même qu’il argumente un peu plus, parce que les choses ne me semblent pas aussi simples que cela.

    Monster a toujours eu une attitude extrêmement défensive vis-à-vis des agrégateurs : au-delà du rachat de FlipDog, ils ont toujours vu d’un mauvais oeil l’agrégation de leur contenu, ce qui n’est pas le cas de Careerbuilder par exemple. Or, s’ils se mettent à agréger des offres externes, leur position va devenir difficilement tenable, non ?

    Bref, je crois qu’il y a matière à hésiter. S’ils réactivent FlipDog, c’est bien sûr pour se donner la possibilité de jouer cette carte si cela leur semble être une stratégie inéluctable. Mais ils savent aussi qu’ils ont beaucoup à perdre dans l’affaire. Il est donc probable qu’ils attendent la dernière extrémité. La question étant : « est-ce qu’il sera encore temps ? », voire « n’est-ce pas déjà un peu tard ? ».

    Fondamentalement, il me semble que Monster est dans la même situation que celle qu’il a imposée il y a quelques années aux sites émanant de la presse. Compte tenu, de ce qu’ils avaient à y perdre, ces derniers ont attendu la dernière extrémité pour s’ouvrir aux offres purement Internet… et c’était déjà trop tard… ce qui a permis a Monster de s’arroger la place qu’il occupe actuellement.

  5. Chronique FocusRH sur le nouveau FlipDog

    FocusRH vient de publier ma seconde chronique, écrite à partir d’un billet posté il y a quelque temps sur ce blog et des remarques qui m’ont été adressées dans les commentaires et par email.

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :