(MAJ 4) Quelques blogs web 2.0 réinventent le job board de niche

En se focalisant sur les opérations de fusion-acquisition entre les grands sites emploi généralistes (dont le denier épisode est le mariage entre Keljob et Cadremploi), on risque de se forger une fausse image de la réalité du marché des médias de recrutement en ligne. A côté de ce mouvement de concentration, les créations de petits sites spécialisés restent très fortes et montrent que, face au dilemme transparence-bruit, il reste souvent pertinent de miser sur des offres et une audience ciblées.

Un autre facteur essentiel dans le succès persistant des sites spécialisés est l’effet communauté : certains sites ont bien compris qu’en offrant à des groupes professionnels des services pointus d’information et/ou de dialogue, ils contribuaient à attirer et fidéliser une audience de candidats passifs très qualifiés, dont les recruteurs sont friands. Et, dans cette perspective, quoi de mieux qu’un blog expert ? Le job board (déf.) façon « web 1.0 » est ainsi être devenu – assez paradoxalement – l’extension naturelle de quelques blogs technologiques surfant sur la vague « web 2.0« .

L’exemple le plus récent et le plus marquant est celui de TechCrunch, LE blog de référence dans ce domaine. Il a en effet annoncé hier l’ouverture de CrunchBoard, son service payant de publication d’offres d’emploi à destination de la communauté de ses lecteurs. Vraiment rien d’innovant dans ce service qui ressemble aux tout premiers listings d’annonces en ligne, fil RSS en plus. C’est exclusivement dans la spécificité de l’audience que se situe la valeur ajoutée.

Comme cela est souligné dans les commentaires du billet annonçant CrunchBoard, ce service ressemble à s’y méprendre à celui proposé depuis quelque temps par un autre acteur emblématique de la mouvance « web 2.0 », 37signals (pour ceux qui – honte à eux – ne connaissent pas, lire par exemple cet article de wikipedia en anglais, ou ce billet en français). Ce petit mais très brillant éditeur d’applications en ligne a su créer autour de ses produits et, surtout, de Ruby on Rails, une vaste communauté « web 2.0 », via notamment un blog très populaire, Signal vs. Noise. Il s’est appuyé sur cette précieuse audience pour mettre en place un service payant de publication d’offres d’emploi, baptisé tout simplement 37signals Job Board.

L’argumentaire apparaissant sur le site est on ne peut plus clair :

« Most job boards are a crap shoot. You post an ad and face an email deluge from unqualified applicants. If you like collecting resumes, that’s fine. If you actually want to hire someone, it sucks. That’s why we created the 37signals Job Board — the best way to find designers and programmers who get it.
Targeting the cream of the crop.

The 37signals Job Board attracts the cream of the crop because it’s featured prominently on three industry-leading sites: Signal vs. Noise, A List Apart, and the Ruby on Rails site. And not just anyone reads these sites. The people who build the best of the web read these sites. People who value beautiful design, beautiful code, high standards, and doing great work. The kind of people you want to hire.
Less Hay.

You won’t have to worry about being a needle in a haystack either. There are usually less than 100 ads posted at the Job Board at any one time. That means your job won’t get lost in the shuffle like it does at other job sites. »

On l’aura compris 37signals et TechCrunch ne font finalement qu’appliquer le vieux modèle des petites annonces de la presse spécialisée… démontrant ainsi que ce dernier a encore de beaux jours devant lui.

Un peu plus innovant est le service proposé par une des références de la blogosphère RH américaine, Joel Cheesman. Ce consultant, dont le métier consiste à optimiser le référencement des médias de recrutement en ligne (JobCentral est un de ses principaux clients), a créé en marge de son blog un service destiné à rassembler les offres d’emploi en search engine optimization : oaseo. Fin connaisseur des possibilités offertes par les agrégateurs d’offres d’emploi (déf.), il a utilisé tout simplement l’un d’eux, Indeed, pour lancer son service : à l’heure actuelle, les offres recensées sur oseao proviennent d’une interrogation de la base de cet agrégateur sur les mots-clés « Search Engine Optimization ». Rien de plus. Mais, Joel Cheesman, qui s’intéresse beaucoup à la manière dont il est possible d’articuler agrégation gratuite d’offres d’emploi et services onéreux de publication, compte appliquer par la suite une recette devenue classique outre-atlantique : faire payer la possibilité de se démarquer de la masse des offres relayées gratuitement.

« Even though our basic vertical job search offering is powered by a well-respected vertical job search engine, the hope is to someday offer a featured listing and/or sponsorship model, which would put paid listings and advertisers above the free ones » (source : communiqué de presse)

Bien sûr, si Joel Cheesman mise pour se lancer sur les services d’un agrégateur, c’est qu’il compte créer son audience essentiellement par ce biais : son blog ne correspondant que très partiellement à la cible d’oaseo, il ne dispose donc pas vraiment du lectorat d’un SearchEngineWatch, lequel pourrait – lui – aisément lancer un job board aussi « web 1.0 » que ceux de 37signals et TechCrunch !

Pour autant, il ne m’apparaît pas évident que Joel Cheesman parvienne à créer, sur la base d’une simple extraction des offres référencées par un agrégateur, un dispostif d’appariement aussi précis qu’un « vrai » job board de niche…

Mise à jour 17/08 :

J’ai oublié de mentionner un autre cas intéressant, celui de paidContent, blog spécialisé sur les médias Internet, qui dispose également d’un job board.

Par ailleurs, Joel Cheesman vient de publier un petit billet sur le thème des job boards associés à des blogs, suite à une proposition faite par JobThread (dont j’avais déjà évoqué le service à la fin de cette note) de lui fournir une prestation de ce type, clé en main (on trouve d’ailleurs, implicitement, la même proposition dans les commentaires du billet annonçant CrunchBoard !).

Notons au passage que le nouveau slogan de JobThread « more signal, less noise » rappelle furieusement un aspect d’une de mes problématiques favorites, mentionnée en haut de page😉
(le nom du blog de 37signals également, mais il s’agit cette fois de tout autre chose…)

Mise à jour 25/08 :

David Guillocheau signale un exemple tout à fait comparable à celui de Techcrunch, 37signals ou paidContent : celui du problogger, blog spécialisé dans les revenus… des blogueurs, qui vient d’ouvrir un job board destiné à recueillir des offres d’emploi… de blogueur.

Mise à jour 26/08 :

Intéressante nouvelle au regard de ce que j’ai écrit il y a trois semaines, à la fin du billet initial : Joel Cheesman annonce qu’il crée un blog spécifiquement consacré au champ professionnel couvert par son job board (search engine optimization). Et, naturellement, le premier billet de ce blog est titré « les 10 meilleures raisons pour un site emploi de commencer un blog ». Les voici en VO, et sans autre commentaire :

  1. Content. Search engines love content. And the more relevant content they can index, the greater your chances of being found.
  2. Content II. More relevant content should mean more page views, longer time spent on site, increased return visits, etc.
  3. Passive candidates. Know the saying, « I went to a fight and a hockey game broke out »? How ’bout, « I visited a blog on search marketing and found jobs »? Besides, any search marketing pro worthy of employment is probably making a living anyway.
  4. Community. Blogs increase your chances of creating a dynamic user experience. Comments, anyone?
  5. RSS. Get your content to users faster and more effectively.
  6. Prospect. Employers may not return sales calls, but let’s see if they’ll turn down opportunities for exposure (and backlinks).
  7. Repeat customers. Visitors may not always feel a need to come for the jobs, but maybe blog content has a fighting chance.
  8. Links. Blogs are much more conducive to building link popularity.
  9. « Remarkability. » Job content? Been there, done that. Unique blog content? Now we’re talking.
  10. Fun. Is there any better reason?

Mise à jour 31/08 :

6 commentaires »

  1. Grégory said

    Bonjour Yannick,

    Très bon post, je tiens juste à souligner Moovement qui depuis plus d’un an développe plusieurs Job Blogs : MediaJob, HighTech Job, Startup-Job, Stage-job, HR-Job.
    Une approche du recrutement basée sur les communautés : permettre aux sociétés de cibler un ensemble de personnes spécifiques, sans faire la course au nombre de visiteurs. Plus de CV de qualité.

    A bientôt

  2. Bonjour Grégory,

    Il me semble que l’approche de Moovement est quand même un peu différente. Le blog y est utilisé comme « moteur » du job board plutôt que comme outil de production de contenu éditorial.

    Les exemples évoqués dans mon billet sont d’abord des blogs (en termes de contenu, et pas seulement de technologie), alors que ceux que vous citez sont avant tout des services de publication d’annonces.

    Dans les deux cas il s’agit de viser une audience très ciblée, mais vous conviendrez que l’effet communauté est bien supérieur quand la vocation première du site est d’être un média d’information.

  3. Al-Kanz said

    Merci pour ce billet très intéressant.

  4. […] Pour lire l’article, cliquez sur le lien suivant : E-recrutement et marché du travail […]

  5. […] Pour lire l’article, cliquez sur le lien suivant : E-recrutement et marché du travail […]

  6. order non expensive technomarine butterfly watch on the web…

    paraphrase abasements Eaton …

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :